Malaisie

CARTES ROUTIERES UTILISEES
- Nelles Map « Malaysia, Brunei » / Echelle: 1:1500000  / Vieux Campeur / 7.50€
- Rough Guide Map « Malaysia » / Echelle: 1:1100000 et 1:800000 / 7€

VISA
En fait un tampon, obtenu à la frontière, gratuit, et d'une durée de séjour de 3 mois.
Il était également gratuit et de même durée depuis Singapour en re-entrant en Malaisie par Johor Bahru.

ROUTES EMPRUNTEES
- Nombreuses et variées ! Je vous renvoie à mes points de géolocalisation.
- Mais, d'une manière générale, les routes de la côte Ouest de la péninsule malaise présentent plus de circulation routière que sur la cote Est, mais elles permettent de traverser davantage de villages qu'à l'Est où j'ai trouvé la route parfois très monotone à force de traverser des dizaines et des dizaines de kilomètres de plantations de palmiers à huile !
- Il y a aussi de nombreuses petites routes secondaires à l'Ouest, très agréables et souvent très belles car elles traversent de superbes villages traditionnels malais, je recommande particulièrement des petites routes entre Kuala Kangsar et Teluk Intan.
- Autre route très jolie mais plus dense en traffic : entre Seremban et Bahau.
- Attention : comme de très nombreux cyclos-voyageurs, j'ai trouvé que l'entrée et/ou la sortie de Kuala Lumpur était un véritable cauchemard. Ainsi je conseille vivement de mettre son vélo dans un bus local (ils l'autorisent contre quelques ringgits supplémentaires) pour faire les 20-30 km d'entrée/sortie de cette capitale chaotique.

POSTE FRONTIERE
- Satun/Tammalang (Thaïlande) - Kuala Perlis (Malaisie) : il existe une barque à moteur dans laquelle on peut mettre son vélo (à mon avis un maximum de 6 vélos ) et qui part, mais de manière irrégulier, depuis le petit port de Tammalang où il faut faire tamponner son passeport pour la sortie de la Thaïlande. Après 1heure-1h30 de trajet (et 5€ incluant le vélo ) arrivée a Kuala Perlis : minuscule bureau d'immigration où l'on obtient très facilement son visa-tampon. Logements pour les 2 côtés.
Sinon, il existe 2 compagnies de ferry pour l'île de Langkawi, île malaisienne au Nord-Ouest du pays avec plusieurs départs quotidiens. Cette même île est reliée à la ville d'Alor Setar et de Geoge Town-Butterwoth, sur la côte Ouest de la Malaisie.
- Johor Bahru (Malaisie) - Singapour : par la route avec de chaque côté, bien entendu, un bureau d'immigration. En arrivant de Johor Bahru, mon autorisation de séjour à Singapour était de 90 jours, et gratuit.
- Retour à Bangkok en Thaïlande effectué en train. Depuis la gare ferroviaire de Butterworth : compter 21 heures de trajet avec l'obligation (pour moi)  d'acheter 2 sièges-couchettes, un pour la personne et l'autre pour le vélo ! A la frontière avec la Thaïlande, un court arrêt est consacré pour le tamponnage des passeports pour les passagers. 15 jours obtenus pour séjourner en Thaïlande.
Enfin, sachez qu'il existe d'autres points d'entrée-sortie pour la Malaisie.

LOGEMENT
Le rapport qualité/prix ne vaut pas celui de la Thaïlande voisine ! Beaucoup d'hôtels vétustes et moyennement propres. Cependant, même s'il faut parfois prévoir de longues distances (jusqu'à 130 km) entre les étapes, surtout au Centre et à l'Est de la péninsule malaise, il existe toujours un petit hôtel, une pension dans les plus petites villes. Il existe aussi des chambres d'hôtes sur des routes reculées.

MANGER ne constitue pas un problème puisque l'on trouve partout de petits restos et « food-court » très très bon marché. Le long de la route on trouve des restaurants-cantines offrant un large choix de plats et des boissons.

REMARQUE
Si vous prévoyez de pédaler en Malaisie, notez qu'il y fait très très chaud (entre 34 et 40 degrés) et humide toute l'année. Pour ma part, j'ai trouvé cela assez fatigant. Soyez prévenus !