Grèce

CARTES UTILISEES
- Road Editions "Greece" / 10€ achetée à la frontière / Echelle 1:425 000 / Très bien
- IGN "Greece" pour une vue d'ensemble / Echelle 1:750 000 / Vieux Campeur

ROUTES EMPRUNTEES
- De très nombreuses petites routes (parfois même des pistes carrossables) difficiles à récapituler ici.
- Un maximum de routes côtières depuis la frontière avec la Turquie jusqu'à Asprovalta, à environ 80km de Thessalonique.
- La splendide et paisible route entre Katerini et Elassona, via l'adorable et très joli village de Agh. Dimitrios, contournant le Mont Olympe par le Nord-Ouest.
- La très belle et sauvage route entre Elassona et Kalambaka (les Météores) via le village de Deskati.
- Autre splendide route de montagne que je recommande : entre Trikala et Arta, via les jolis villages de Pyli, Stournareika, Vourgareli, Melates.
- Et enfin, la magnifique route côtière entre Kanali et Igoumenitsa, via Riza, Vrachos, Loutsa, Parga, Arilas, Syvota.

MANGER, BOIRE et DORMIR
L'eau étant potable quasi partout et depuis n'importe quel robinet, ce n'est donc pas un problème pour boire.
Pour manger, il est facile de trouver des "tavernes", lieux très conviviales où la cuisine grecque est souvent très bonne et assez bon marché. Sur les petites routes de montagne que j'ai prise, il est plus difficile de trouver ces tavernes ou des restos, surtout que nombreux sont ceux qui ferment pendant l'hiver. Néanmoins, dans les villages, le soir, il y a toujours une petite taverne qui peut préparer un sandwich ou même des pates.
Pour dormir, on trouve assez facilement des hôtels mais nombreux sont ceux qui ferment aussi durant l'hiver. Il est en revanche très facile de camper (le camping sauvage étant autorisé quasi partout sur les itinéraires empruntés) et ce n'est pas les jolis lieux qui manquent pour poser sa tente ! 
UNE MENTION TRES SPECIALE pour la superbe auberge Xénonas Dimatis à Agios Dimitrios, sur la route entre Katérini et Elassona. Les chambres ont des cheminées, le resto est excellent (avec des produits de leur ferme) et l'accueil vraiment sympa.

POSTE FRONTIERE et VISA
- Pas besoin de visa pour les ressortissants Français (et Européens).
- Entrée par le poste-frontière Ipsala, côté turc, avec hôtels, et Kipi, coté grec. A la frontière, bureau de change, resto, mais pour trouver l'hôtel le plus proche, il faut aller à Feres, à 17km (banque, ATM, resto, magasin et hôtels donc).
Sortie par Igoumenitsa, en prenant le bateau-ferry pour Brindisi, dans la province des Pouilles en Italie. Dans ces 2 villes on trouve quantité d'hôtels, restos, magasins, banques avec ATM. Il existe des départs quotidiens pour Bari, mais seulement 4 à 5 départs par semaine pour Brindisi pendant l'hiver.